blog.png

Blog

all you need for relocation to scotland

TRADUCTEUR-INTERPRETE FREELANCE

March 28, 2013 at 7:28 AM

Tout étranger au monde de la traduction peut se demander à quoi ressemble le travail d’un traducteur indépendant. En début d’année 2012, j’ai tenté de répondre à la question en faisant le bilan de l’année professionnelle qui venait de s’écouler: http://www.amendinstyletranslations.com/2012_01_01_archive.html

L’une des raisons pour lesquelles j’ai choisi la carrière de traductrice-interprète indépendante est justement la variété. Comment mieux entamer cet article qu’avec un aperçu du contenu varié de mon ordinateur, outil essentiel du traducteur ? J’ai classé mes documents de travail en 5 catégories: agences de traduction / traductions & relectures / traductions certifiées / interprétations / autres projets.

 

1. Agences de traduction: je suis répertoriée par beaucoup d’agences en France et en Grande-Bretagne et une dizaine me confie régulièrement des projets. Il peut s’agir de projets urgents sur du court terme (un paragraphe de site web, un communiqué de presse sur une grande compagnie aérienne à traduire en quelques heures) ou du long terme (présentation des activités d’une société, essais universitaires). 

2. Traductions & relectures: les noms des fichiers renseignent sur le thème des traductions (et comptent entre autres : Administratif / Assurances / Commercial / Environnement / Emploi / Médical / Marketing / Sites web). Un Powerpoint où une entreprise présente ses services, une étude de faisabilité ou une offre commerciale, une lettre d’assurance, différentes sections d’un site … Un peu plus insolite : des documents sur la préservation des coraux ou sur une maison de retraite musicale.  Côté relecture, il s’agit souvent de traductions effectuées par des collègues ou de documents écrits en français par des non-francophones. 

3. Traductions certifiées: beaucoup d’actes (de naissance / mariage / divorce), des testaments, des lettres de médecins, des bails commerciaux, des documents universitaires (diplômes et relevés de notes, recommandations de professeurs), des dossiers d’adoption, d’autres pièces juridiques (formulaires d’une cour de justice) ; il s’agit surtout de traductions où la valeur légale de l’original a dû être préservée.

4. Interprétation: les missions sont très diverses, avec notamment de l’interprétation judiciaire (cour, réunions avocat-client), en milieu social (demandeurs d’emploi ou d’asile), en milieu médical (hôpitaux, cabinet médicaux), missions techniques (centrale nucléaire) et divertissement (cinéma et festivals). Ces dossiers contiennent tant le briefing préalable à la mission que les détails des heures travaillées, le lexique ajouté en cours de mission, les noms de personnes à contacter etc.

5. Autres projets: un rassemblement de projets moins habituels ou / et ‘sans noms’, qui implique souvent une dose de consulting. Parmi ces projets, le fixage : j’accompagne des réalisateurs français venus filmer en Écosse (Zoo d’Édimbourg, Festival International du Film etc), je participe à la préparation de tournages nécessitant l’intervention d’un spécialiste sur place. Des « transcréations » aussi, où le travail va au-delà de la traduction et comprend une adaptation culturelle et un vrai dialogue avec le client : des CVs remaniés pour être recevables dans la culture cible, des textes touristiques à rédiger avec un style plus français … Ce travail est passionnant et fait appel à la créativité du traducteur.

Après des années d’expérience de traductrice-interprète, impossible de dire de quoi sera faite la semaine ou le mois prochains. Sans routine, impossible aussi de se lasser de ce métier. Alors, pour finir, les avantages et les inconvénients?

Les coups de cœur: apprendre des techniques de tournage avec un réalisateur, rencontrer des gens de tous milieux et professions, admirer les animaux du zoo au petit matin.

Les coups de gueule: ne pas obtenir assez de renseignements sur une mission d’interprétariat, rester sans réponses aux questions sur un texte à traduire, donner du sens à une traduction là où le texte d’origine en est dénué.

Amandine Lepers est une passionnée de langues et exerce la profession de traductrice-interprète indépendante anglais français depuis 10 ans. Habilitée à certifier les traductions officielles auprès du Consulat Général de France et affiliée à des organismes professionnels reconnus tels qu’ITI, elle se spécialise principalement dans la traduction certifiée, littéraire et artistique. Ses prestations comprennent également de l’interprétariat consécutif, du «fixage» pour la télévision et le cinéma et du conseil bilingue (adaptation culturelle ou ‘transcréation’). Elle dirige son entreprise, Amend in Style Translations, depuis Édimbourg. Pour en savoir plus sur Amandine, cliquer ici.



Tags:
Category: french tuition

What are you looking for?

Can't find what you're looking for?

Try the search, another category, or register to contribute.

What's new?

Jul
19
alcohol
In Scotland, it is an offence to sell alcohol to anyone under the age of 18 unless the landlord (in a pub, hotel club, off-…
0 comments

Get this feed